Dimanche 1er mars : Randonnée des espaces encore verts

Nous vous invitons le dimanche 1er mars à la randonnée des espaces encore verts.

Ces dernières décennies, les espaces naturels de la ville ont été réduits par un mouvement lent mais continu de construction de maisons individuelles et de surfaces commerciales. Notre projet vise à conserver les espaces naturels restants par deux moyens principaux :

1- Établir un vrai Plan Local d’Urbanisme avec les habitants notamment pour maîtriser l’étalement urbain et préserver l’identité rurale de Groslay, maîtriser l’imperméabilisation des sols, végétaliser l’espace urbain pour lutter contre l’effet « îlot de chaleur » et améliorer la qualité de l’air.

2 – Réimplanter une activité agricole sur le territoire de la commune, en identifiant les terres susceptibles d’accueillir une activité agricole (certaines parcelles envisagées pour ce projet sont situées sur l’emprise de l’Avenue du Parisis ou à proximité immédiate), en déterminant les types de production possibles (maraîchage, arboriculture, élevage, etc.), en étudiant un partenariat avec des structures d’insertion locales et en définissant les circuits courts et locaux de distribution des productions : cantine scolaire, marché, etc.

Notre société prend peu à peu conscience de la nécessité de protéger notre environnement, dont la dégradation est de jour en jour plus visible : épuisement des ressources, réchauffement climatique, disparition d’espèces animales, atteintes à la santé. Si certaines actions relèvent des niveaux national et international, nous sommes convaincus que les communes et intercommunalités ont un rôle majeur à jouer pour protéger l’air, l’eau, le sol et la biodiversité qui constituent des biens communs nécessaires à la vie.

Alors, rejoignez-nous pour explorer les possibilités qui nous sont offertes. Cordialement,

-> VENEZ BIEN CHAUSSES, ET MEME BOTTES

Samedi 15 février: Groslay sans obstacle !

Le samedi 15 février, l’équipe de Groslay Terre d’Avenir vous invite à participer à une promenade exploratoire.

Venez nous rejoindre devant la mairie à 10h.

Cette promenade sera l’occasion pour nous d’échanger avec vous sur comment faciliter et encourager les circulation douces, notamment piétonnes, avec une vigilance particulière pour la mobilité réduite (fauteuils, poussettes). 

 

Groslay Terre d’Avenir pour la transparence

Elections municipale groslay transparence

Samedi 23 novembre s’est tenue notre seconde réunion publique consacrée à l’élaboration du programme de gestion municipale que la liste Groslay Terre d’Avenir présentera lors des élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

En introduction, François Jeffroy a rappelé les objectifs retenus pour notre programme, à l’issue de notre première réunion publique du 5 octobre. Il a précisé que 3 groupes de travail ouverts à l’ensemble des Groslaysiens ont été mis en place et se sont réunis en octobre et novembre, afin de définir des propositions/solutions destinées à atteindre ces objectifs.

Les rapporteurs de chaque groupe de travail ont ensuite présenté les propositions élaborées sous forme de diaporamas. Après chaque présentation s’est instauré un débat pour les valider, les préciser ou les modifier. Pour faciliter les échanges, ces débats ont été organisés au sein de 4 groupes dont la taille a favorisé l’expression de chacun. Nous présentons ici les principales propositions qui ont été discutées.

Améliorer notre cadre de vie (exposé de Clotilde Rigault)

Ces dernières décennies, les espaces naturels de la ville ont été réduits par un mouvement lent mais continu de construction. Nous voulons maîtriser l’équilibre entre surfaces bâties et surfaces naturelles. Nous proposons de réimplanter une activité agricole sur le territoire de la commune, ce qui permettra :

  • de protéger la vocation agricole de certaines parcelles, quelques-unes ont d’ores et déjà été repérées,
  • de développer une production locale maraîchère, 
  • d’étudier un partenariat avec des structures d’insertion,
  • d’alimenter des circuits courts et locaux de distribution : cantine scolaire, marché, etc.

Vivre au quotidien (exposé de Paul Moussard et Bouchra Derkaoui)

Le nombre de médecins installés sur Groslay diminue de manière importante et de plus en plus de Groslaysiens n’ont plus de médecin référent et sont contraints d’aller consulter dans les communes voisines. Nous proposons de créer une maison de santé municipale qui permettra :

  • de proposer des loyers modérés et des aides logistiques mutualisées, permettant d’attirer de nouveaux médecins sur Groslay,
  • d’accueillir des médecins hospitaliers exerçant une partie de leur temps à Groslay, dans le cadre d’un partenariat ville/hôpital,
  • d’organiser des campagnes de prévention sur l’obésité, le diabète, l’AVC, etc.

S’épanouir à Groslay (exposé de Sandrine Caron)

L’offre de formation et de pratique musicale actuelle ne répond pas aux besoins des Groslaysiens, certains prennent des cours dans les communes voisines ou renoncent. Nous proposons l’ouverture d’une école municipale de musique qui permettra :

  • d’offrir une plus grande variété de formations instrumentales,
  • de rendre les tarifs plus accessibles (mise en place d’un quotient familial),
  • de mettre en place un éveil musical pour les plus petits (à partir de 4 ans) et favoriser les pratiques collectives,
  • de proposer une formation par cycles, avec évaluation des acquis,
  • d’entrer dans le réseau des conservatoires, en relation avec les ministères de la Culture et de l’Education Nationale (interventions en milieux scolaires).

En conclusion, François Jeffroy a annoncé qu’il conduirait la liste Groslay Terre d’Avenir aux élections municipales de mars prochain. Il a indiqué que les remarques faites lors de cette réunion seront prises en compte dans la finalisation du programme qui passera par une estimation budgétaire. Le programme et la liste complète des candidats vous seront présentés dans le courant du mois de janvier.

Améliorer notre cadre de vie – Mise à jour

Lors de sa première réunion publique organisée le 5 octobre, les objectifs proposés par Groslay Terre d’Avenir pour son programme de gestion de la commune ont été présentés et mis en discussion, ce qui a permis de les valider.

Suite à cette réunion, 3 groupes de travail ouverts à tous les groslaysiens ont été constitués sur chaque domaine de notre projet : améliorer notre cadre de vie, vivre au quotidien, s’épanouir à Groslay. Ils se sont réunis régulièrement pour développer et approfondir les moyens et solutions permettant d’atteindre nos objectifs.

Groslay Terre d’Avenir vous présente ci-dessous des propositions sur le thème Améliorer notre cadre de vie, issues de ce travail. Celles-ci seront mises en discussion lors de notre seconde réunion publique du samedi 23 novembre, à 16h00 à la salle C de l’école Alphonse Daudet. A l’issue de l’examen critique de ces propositions, elles ont vocation à être intégrées dans notre programme.

Objectif n°1 : maîtriser l’urbanisation de Groslay

> Doter Groslay d’un vrai Plan Local d’Urbanisme

Ce plan est sensé exposer clairement les intentions générales de la commune quant à l’évolution de de l’agglomération et définir des règles générales d’urbanisme. Ceci n’est clairement pas le cas à Groslay. Nous proposons donc de le mettre à jour en intégrant des exigences visant à :

  • limiter l’étalement urbain pour préserver l’identité rurale de Groslay,
  • limiter l’imperméabilisation des sols et végétaliser l’espace urbain pour lutter contre l’effet « ilot de chaleur » et améliorer la qualité de l’air,
  • harmoniser le cœur de ville sur le plan architecturale,

Nous proposons également de faire appel à différentes compétences en matière d’urbanisme : ANAH (agence nationale de l’habitat, ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), ADIL (agence départementale pour l’information sur le logement), CAUE (conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement).

> Réimplanter une activité agricole sur le territoire de la commune

Ce projet est ambitieux, mais il nous apparaît nécessaire compte tenu de l’urgence écologique. Nous proposons de l’engager en suivant la démarche suivante :

  • Identifier des terres susceptibles d’accueillir une activité agricole : quelques parcelles ont d’ores et déjà été repérées,
  • Déterminer le type de production possible : maraîchage, élevage, etc.
  • Etudier un partenariat avec des structures d’insertion,
  • Définir les circuits courts et locaux de distribution : cantine scolaire, marché, etc.

Objectif n°2 : développer des formes de circulation moins polluantes

> Améliorer les circulations piétonnes sur les trajets les plus empruntés :
  • Etudier la suppression des obstacles (poteaux, poubelles, mobilier urbain)
  • Elargir certains trottoirs,
  • Protéger les circulations piétonnières contre le stationnement sauvage,
  • Etendre la limitation 30 à l’ensemble de la rue du Général Leclerc.
> Favoriser les déplacements à vélo
  • Expérimenter des pistes cyclables éphémères et réfléchir en parallèle à une cartographie envisageable à moyen terme,
  • Doter les équipements et bâtiments communaux en stationnement vélos sécurisés.

Objectif n°3 : optimiser la gestion des ressources

  • Réaliser une thermographie aérienne et la mettre à disposition des Groslaysiens,
  • Mettre en place un « espace info énergie » pour accompagner les Groslaysiens dans la réduction de leurs dépenses d’énergie,
  • Récupérer l’eau de pluie sur les bâtiments communaux et l’utiliser pour l’arrosage des parcs et jardins.

Objectif n°4 : réduire notre production de déchets

  • favoriser la pratique individuelle et collective du compostage,
  • inclure dans les achats de la commune des clauses visant la réduction des déchets,
  • exclure les plastiques à usage unique des achats de la commune,
  • Intégrer des conditions pour réduire l’usage de matériel jetable lors des événements subventionnés par la mairie et soutenir des solutions alternatives.

Vous pouvez retrouver les propositions initiales (antérieures à la réunion publique d’octobre) sur ce lien

 

Groslay Terre d’Avenir – 22 novembre 2019

Améliorer notre cadre de vie

arboriculture

Améliorer notre cadre de vie recouvre 2 idées :

  • La première consiste à agir sur l’aménagement de Groslay pour rendre notre vie plus agréable : maintien d’un équilibre entre espaces bâtis et espaces naturels, facilité de déplacement, qualité de l’habitat.
  • La seconde consiste à aménager notre commune afin de réduire notre impact sur l’environnement.

Dans un monde marqué par le réchauffement climatique, l’épuisement des ressources naturelles, nous vous proposons de relever le défi de préserver les ressources naturelles de la commune, en particulier ses paysages, et de réduire son impact environnemental.

Nous vous proposons 4 objectifs pour relever ce défi et contribuer à faire de Groslay une ville plus accueillante, agréable à vivre et à contempler.

Objectif n°1 : maîtriser l’urbanisation de Groslay

Ces dernières décennies, les espaces naturels de la ville ont été réduits par un mouvement lent mais continu de construction de maisons individuelles et de surfaces commerciales. Si l’on ne fait rien, ce mouvement va se poursuivre car la plupart des surfaces naturelles sont à l’état de friche et ne font l’objet d’aucun projet assurant leur pérennité.

Nous voulons maîtriser l’équilibre entre surfaces bâties et surfaces naturelles et vous proposons d’étudier ensemble les solutions suivantes :

  • Réimplanter une activité agricole sur le territoire de la commune,
  • Végétaliser l’espace urbain disponible afin d’améliorer la qualité de l’air.


Objectif n°2 : développer des formes de circulation moins polluantes

Le territoire de notre commune est de taille limitée, or la voiture reste encore un moyen de déplacement largement utilisé pour des trajets à l’intérieur de Groslay.

Nous voulons faciliter les déplacements à pieds et à vélo, moyens de transport non polluants, silencieux, bénéfiques pour le bien-être et économiques et vous proposons d’étudier ensemble les solutions suivantes :

  • Aménager des cheminements piétonniers protégés sur des trajets choisis,
  • Expérimenter des pistes cyclables temporaires et réfléchir en parallèle à une cartographie envisageable à moyen terme,
  • Doter les équipements et bâtiments communaux en stationnement vélo sécurisé.

Objectif n°3 : réduire nos consommations d’énergie

De nombreux bâtiments communaux sont anciens et mal isolés conduisant à des dépenses injustifiées et à un impact environnemental inacceptable dans le contexte du réchauffement climatique.

Nous voulons réduire nos consommations d’énergie tout en optimisant notre bilan carbone et vous proposons d’étudier ensemble les solutions suivantes :

  • Identifier les bâtiments qui sont des « passoires thermiques » et définir un plan communal d’isolation,
  • Réutiliser l’eau de pluie captée par les bâtiments communaux pour l’arrosage des parcs et jardins,
  • Optimiser l’éclairage public

Objectif n°4 : favoriser une consommation responsable

Nos modes de consommation ont un impact sur notre santé et sur notre environnement. La commune, à travers ses choix de gestion, doit prendre sa part dans la réduction de cet impact.

Nous voulons favoriser une consommation responsable au sein de la commune et vous proposons d’étudier ensemble les solutions suivantes :

  • Privilégier circuits courts et productions locales pour les achats de la commune,
  • Augmenter la part des produits bio dans la restauration communale (scolaire, sénior),
  • Promouvoir un entretien des parcs et jardins sans pesticides,
  • Réduire la production de déchets, favoriser la pratique du compostage.

     

     

 

Groslay Terre d’Avenir – 26 septembre 2019

Groslay, Terre d’Avenir pour la participation…

Elections municipales à Groslay -Groslay terre d'Avenir au travail

Samedi 5 octobre, plus de 40 Groslaysiens sont venus débattre du projet proposé par Groslay Terre d’Avenir pour les élections municipales de mars 2020. Trois ateliers ont été organisés afin de favoriser l’expression de chacun et ce fut une réussite. Dans une ambiance bienveillante, les échanges furent intenses et les idées et propositions n’ont pas manqué. Les débats ont confirmé la pertinence des objectifs que notre équipe a proposés. Ils ont également permis de dégager des thèmes prioritaires et de faire émerger des propositions complémentaires.

Ces groupes de travail sont désormais constitués sur les thèmes suivants : amélioration de notre cadre de vie, vivre au quotidien, s’épanouir à Groslay. Ils ont pour objectif de préciser et consolider, pour leur domaine, les solutions que notre liste s’engagera à mettre en œuvre à partir de 2020. Vous êtes invités à vous inscrire à l’un de ces groupes de travail pour être acteur de ce processus participatif qui constitue une des valeurs fondatrices de l’identité de Groslay Terre d’Avenir : contact@groslay-terre-davenir.fr

Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous le samedi 23 novembre, pour assister à la présentation publique des propositions élaborées par les groupes de travail et y mettre votre grain de sel.

Pour en savoir plus …..

Voici un certain nombre d’enseignements que nous retenons de cette première réunion publique organisée par Groslay Terre d’Avenir.

Participation et transparence

Plusieurs participants ont salué l’originalité de la démarche proposée, qui place les Groslaysiens au centre de la construction du programme municipal de Groslay Terre d’Avenir. Il apparaît nécessaire de proposer des modalités concrètes pour que cette participation soit une composante de chaque nouveau projet de la ville, au-delà d’une simple information des Groslaysiens.

Améliorer notre cadre de vie

Les échanges manifestent l’envie et la nécessité de reprendre la main sur le développement urbain de notre ville, dont on a le sentiment qu’il se fait de manière opportuniste, sans vision d’ensemble. Le grignotage des espaces naturels se fait doucement mais sûrement, alors que la périphérie de la ville est plus ou moins laissée à l’abandon. Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) a été cité comme un outil qui doit permettre d’élaborer collectivement cette vision d’ensemble en présentant le visage que nous souhaitons pour Groslay demain et en intégrant des exigences environnementales fortes.

Concernant la question de la circulation, la complémentarité entre les différents modes de circulation a été soulignée : voitures, vélos, piétons, fauteuils roulants et poussettes …., chacun doit pouvoir cohabiter. L’amélioration des cheminements piétonniers constitue une priorité, elle passe notamment par l’identification et la suppression d’éléments qui y font obstacle (poteaux divers, poubelles individuelles).

Vivre au quotidien

L’accès aux soins constitue une des principales préoccupations des participants aux débats. Les participants ont fait le constat qu’une partie de la population groslaysienne vieillit, alors que le nombre de médecins diminue et que les médecins restants sont tous saturés. La question fondamentale à laquelle nous devons répondre est la suivante : comment donner envie à des médecins de s’installer à Groslay dans un contexte national de pénurie de médecins ? La création d’une maison de santé apparaît comme une solution intéressante, mais le projet ne peut se limiter à la fourniture de locaux pour les professionnels de santé, comme l’a montré l’échec de l’équipe municipale actuelle. Il est urgent d’interroger des jeunes médecins pour identifier les services qu’une maison de santé groslaysienne doit proposer pour être réellement attractive. La prévention a également été citée comme un aspect de la santé qui doit être intégré à la politique municipale.

La possibilité de faire ses courses dans des commerces du centre-ville apparaît comme une attente forte et les fermetures récentes de commerces (boucherie, fleuriste) ont été mal vécues. L’étude de plusieurs pistes évoquées pour favoriser l’installation de nouveaux commerces devra être approfondie : diversification de l’accès aux commerces (internet, conciergerie, livraison mutualisée). Par ailleurs, des moyens de redynamisation du marché sont à définir.

La formulation de l’objectif “maintenir une ville paisible” a été particulièrement appréciée car elle permet d’avoir une approche qui dépasse la seule question de la sécurité des biens et des personnes. Les participants ont souligné l’importance d’engager une réflexion sur le respect des autres et de l’espace public : nuisances sonores diverses, stationnement anarchique, dépôts sauvages, vitesse excessive des voitures, etc. Ceci a conduit à des échanges sur la nécessité d’adapter les horaires de la police municipale.

S’épanouir à Groslay

Les participants ont partagé le constat que de nombreux jeunes étudient la musique hors de Groslay, à la fois pour élargir l’éventail des choix d’instruments, mais aussi pour des raisons financières, les inscriptions étant moins chères dans des communes voisines. La création d’une véritable école de musique sur Groslay apparaît donc tout à fait pertinente. Dans le domaine sportif, il serait également souhaitable de développer une offre d’activité sous forme de stages pendant les vacances scolaires.

Par ailleurs, plusieurs personnes ont souligné la nécessité de renforcer la communication relative aux activités culturelles et sportives, des manifestations ou projets restant insuffisamment valorisés dans Groslay mais aussi dans les villes des environs.